Vente immobilière /

Une résidence secondaire

Posséder une résidence secondaire? Pour beaucoup, il s’agit encore d’un rêve, pour d’autres déjà d’une réalité.

Aujourd’hui, je souhaite m’adresser à ceux qui ont quelques économies devant eux et qui hésitent encore. A vous, qui vous dites depuis quelque temps déjà: «Et si on s’achetait un petit pied-à-terre pour les week-ends? Ce serait fantastique, imagine une seconde la joie des enfants!»

Eh bien, lancez-vous! Car c’est le bon moment, l’offre d’objets est pléthorique et il y en a pour tous les budgets selon les régions. En effet, pourquoi laisser dormir vos économies sur un compte épargne qui ne vous rapporte rien ou éventuellement des cacahuètes… De plus, par les temps qui courent, votre banque se fera un plaisir de vous prêter le solde du prix d’achat à un taux d’intérêt dérisoire. Une formalité.

L’aspect financier clos, je vous invite à venir à ce qui a vraiment de l’importance. Pour cela, imaginez-vous que vous êtes un vendredi à 16 heures, le week-end devant vous, votre voiture est prête au départ, vos enfants sont surexcités à l’idée de rejoindre les montagnes pour un nouveau week-end dans la nature avec vous. Mieux encore, imaginez-vous, un dimanche soir 19 heures au chalet, passant une dernière soirée au coin du feu avec vos enfants pour finalement les déposer tranquillement le lundi matin directement devant l’école… Un privilège.

Croyez-en mon expérience d’enfant: ces instants de bonheur simple en famille n’ont pas de prix. Ils resteront gravés, pour toujours, dans votre mémoire et surtout dans celle de vos enfants.

 

« L’offre d’objets est pléthorique et il y en a pour tous les budgets. »

 

lécharger le PDF

Lire l'article en ligne à la page 33 de l'édition du 20 août 2021 de la Gazette de Martigny

Grégoire Schmidt