Eclairage /

Le jour où...

Le jour où certains propriétaires comprendront que ce n’est pas parce qu’ils ont acheté il y a 10 ans un appartement à CHF 300’000.- et qu’ils ont effectué pour CHF 50’000.- de travaux que leur bien vaut aujourd’hui au moins le prix affiché de CHF 700’000.- de l’appartement du voisin,

Le jour où certains propriétaires arrêteront de fixer le prix de vente de leur bien immobilier construit il y a 20 ans au même prix de vente que le bien immobilier neuf qu’ils envisagent d’acheter,

Le jour où certains propriétaires arrêteront de faire appel à plusieurs courtiers immobiliers pour estimer gratuitement leur bien et arrêteront de confier systématiquement la vente à celui qui présente l’estimation la plus haute même si c’est en parfait décalage avec la réalité,

Le jour où une grande majorité de courtiers arrêteront de surestimer systématiquement les biens juste pour flatter les propriétaires dans le but d’acquérir des mandats,

Le jour où certains employés de banques arrêteront d’estimer des biens immobiliers sans s’être déplacés, en se basant uniquement sur des photos, des m3 et des moyennes des financements réalisés dans la région,

Le jour où certains propriétaires arrêteront de croire que le métier d’agent immobilier se limite uniquement à ouvrir des portes et qu’il est très facile de vendre son bien soi-même en mettant quelques petites annonces dans la presse ou sur internet,

Ce jour-là, il est certain qu’il y aura beaucoup moins de biens immobiliers qui resteront éternellement invendus...

Grégoire Schmidt