Partenariat /

Le groupe SCHMIDT et LunaJets

VERBIER - Depuis de nombreuses années, le groupe Schmidt offre à sa clientèle les services de collaborateurs spécialisés et certifiés dans les domaines de l’immobilier et du yachting. Désormais, son activité s’élargit encore, grâce à son partenariat avec LunaJets, leader européen du marché de l’affrètement de jets privés.

Un siège à Genève

LunaJets est le premier fournisseur européen indépendant de solutions d’avions privés (affrètement, achat et vente). Avec son siège à Genève, la société possède aussi des bureaux à Londres, Paris, Gstaad et Monaco.

60 experts

Composée d’une équipe de plus de 60 experts utilisant les technologies les plus récentes, elle fournit un service impartial pour la réservation de tout avion privé partout dans le monde. LunaJets propose l’offre la plus flexible du marché. Qu’il s’agisse d’appareils pour quatre passagers ou d’ultra long range jets, Lunajets organise tous les types de vols: court-courriers ou voyages d’affaires à travers le monde, LunaJets trouve à chaque fois l’avion d’affaires le plus approprié aux besoins de chaque client.

Un service exclusif

C’est autour de leurs clients, avec des valeurs et des objectifs communs, que les deux entreprises se sont réunies afin d’offrir un service de qualité exclusif.

«Comme beaucoup de nos clients sont connectés à la région (propriétaires de chalets ou passionnés de montagne), nous avons décidé d’être présents physiquement à Verbier afin de les aider et les servir au mieux. Néanmoins, toutes les réservations et les opérations seront gérées en temps réel par notre équipe de 50 personnes, depuis notre siège de Genève», déclare Eymeric Segard, PDG de LunaJets.

Les clients du groupe Schmidt et de LunaJets pourront désormais se renseigner quotidiennement sur l’immobilier suisse, l’aviation d’affaires – que ce soit pour de l’affrètement ou de la vente et acquisition – ou encore sur le marché du yachting de luxe, et ce, directement à Verbier.

Lire l'article dans la Gazette en ligne du 11.02.2022 à la p. 16

Grégoire Schmidt