Vente immobilière /

 

Dans la forêt amazonienne

Grégoire Schmidt développe dans notre journal, depuis quelques années, une fois par mois, des thématiques diverses relatives à l’économie immobilière. Ce spécialiste donne moult conseils avisés sur ce thème qui intéresse tout un chacun. En ce début d’année, nous l’avons rencontré pour vous faire partager une autre de ses expériences : un séjour en Amérique du Sud, au cœur de la forêt amazonienne.

C’est parti !

Vous nous avez parlé d’une expérience unique que vous souhaitez partager avec les lecteurs de « La Gazette ». Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le sujet ?

Bien volontiers. En charge du développement international de l’une de nos sociétés, je viens de passer plusieurs mois consécutifs en Amérique du Sud, plus précisément en Equateur au cœur de la forêt amazonienne et au pied des plus hauts volcans du monde.

C’était un voyage d’agrément ou un séjour professionnel ?

Cette mission était professionnelle. Cependant, je n’aurais jamais relevé ce challenge sans la présence, à mes côtés, de ma femme Nathalie et de notre petite fille Eva âgée de 2 ans. Sur place, j’ai réalisé la mise en fonction d’une structure permanente permettant la conception, le développement, la production et finalement l’exportation d’un produit exclusif qui sera lancé cette année sur le marché mondial du luxe. Un défi qui m’a demandé d’apprendre, d’assimiler et d’exercer de toutes nouvelles compétences.

 

On imagine en effet que le changement a été radical à plusieurs niveaux ?

Effectivement. Sur place, j’ai eu le privilège de découvrir une autre culture, une autre façon d’aborder les défis entrepreneuriaux, un autre rythme de travail… Mais aussi et surtout de faire la connaissance de personnes extraordinaires avec lesquelles j’ai eu le privilège de collaborer au quotidien. Des personnalités attachantes qui sont aujourd’hui les gardiens privilégiés d’un savoir-faire ancestral unique au monde. Cette expérience humaine hors du commun me conforte dans la capacité humaine à développer des projets novateurs et fédérateurs en privilégiant une collaboration multiculturelle.

Et concrètement, toutes ces rencontres, toutes ces démarches ont abouti à quelque chose d’intéressant ?

Pendant ces derniers mois sur le terrain, les embûches furent multiples, les remises en question quotidiennes et les déceptions presque aussi fréquentes que les satisfactions… Néanmoins, à force de courage, de détermination et de passion, le résultat est aujourd’hui très largement supérieur à toutes nos prévisions. Cette expérience unique dans ma carrière d’entrepreneur a été l’une des plus enrichissantes et des plus stimulantes !

On n’en saura donc pas plus sur ce que vous mijotez ?...

Vous savez qu’un plat qui mijote demande de la patience… Mais je me réjouis déjà de vous faire découvrir très prochainement le résultat de cette fantastique expérience humaine qui débouchera, je l’espère sur le succès commercial qu’elle mérite. En conclusion, une fois de plus, la vie me prouve que la seule façon de dépasser ses espérances est de prendre des risques, avec la conviction sans faille de tout faire pour arriver là où la passion nous pousse inexorablement. - MAG

« La seule façon de dépasser ses espérances est de prendre des risques. » Grégoire Schmidt

Grégoire Schmidt