Vente immobilière /

Comment bien se préparer à devenir propriétaire ?

Devenir propriétaire de son bien immobilier est une étape de vie importante, qui peut générer du stress si l’on ne se prépare pas correctement. Les sommes engagées sont conséquentes, et l’aspect émotionnel joue un rôle important dans la décision d’achat. Pour que cet achat immobilier soit une réussite, il faut se préparer.

Si vous vous intéressez à l’immobilier, vous savez sans doute que le désir de devenir propriétaire de son logement est de plus en plus présent au sein des ménages suisses. Et ce malgré l’augmentation des prix, que nous constatons depuis de nombreux mois sur le marché des transactions de villas et d’appartements en PPE.

Ce désir de vivre dans son « chez soi » est l’une des conséquences de la crise sanitaire de ces deux dernières années. L’envie de se rapprocher de la nature, d’avoir une pièce pour le télétravail et d’être propriétaire de son logement contribuent à une raréfaction des biens disponibles, comme le confirme une étude d’Homegate parue le 8 mai.

Il n’en demeure pas moins vrai qu’acheter un bien nécessite de se préparer, en prenant en compte différents aspects inhérents à une transaction immobilière.

Au titre duquel se trouve le prix, bien évidemment. Les lecteurs assidus de cette chronique se souviendront peut-être qu’en février dernier, j’évoquais la possibilité de bénéficier d’une avance sur héritage pour les jeunes ménages, afin de constituer tout ou partie du capital nécessaire pour faire une demande de prêt bancaire.

Autre critère important : la localisation du bien. Et ce en regard, d’une part, des obligations professionnelles des futurs acquéreurs, à l’instar notamment de la nécessité de se déplacer pour se rendre sur son lieu de travail, et d’autre part, du mode de vie souhaité : être proche de la nature ou s’implanter dans un milieu urbain.

La surface est aussi un critère non négligeable, qui a pris encore plus d’importance ces derniers mois, eu égard à la démocratisation du home office. Dans les ménages où l’un des membres travaille au domicile, que ce soit de manière sporadique ou quotidienne, une pièce dédiée à l’activité professionnelle est quasiment indispensable, sous peine de prétériter la qualité de vie du ménage et de la famille.

D’autres critères, comme l’anticipation de l’imposition, les éventuels travaux de rénovation ou l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, modifiant tant le besoin de surface que les flux financiers, sont aussi à envisager. Sans compter les imprévus, qui peuvent modifier la situation, que ce soit de manière épisodique ou à plus long terme : mutation dans le cadre du travail, perte de revenus…

On le voit, acheter un bien immobilier n’est pas si simple qu’il n’y parait de premier abord. Tout du moins si l’ensemble des éléments ne sont pas pris en compte dans la réflexion d’achat.

S’adresser à un expert immobilier local, implanté depuis de nombreuses années dans la région, qui connait le marché de l’immobilier indigène, permet d’avoir un point de vue objectif et professionnel sur les possibilités d’acquisition. Et de s’orienter vers un logement le plus à même de combler les attentes et désirs des acquéreurs.

Lire l'article dans La Gazette de Martigny en ligne du 20.05.2022 à la p. 12

Grégoire Schmidt